Si Madame la Ministre des transports, Elisabeth Borne, a tenu à rassurer les Élus du Soissonnais quant à la volonté de l’État de s’engager en vue du désenclavement des territoires, c’est le cas de la RN2 avec 70 % du financement par l’État, c’est le cas avec la modernisation et la rénovation du réseau ferroviaire sur l’axe Laon/Soissons/Paris, avec arrivée Gare du Nord comme elle l’a affirmé encore hier, l’échange avec les Élus, à l’Intercommunalité, s’est concentré en partie sur l’amélioration de la liaison entre Soissons et le bassin d’emplois de l’aéroport de Roissy, avec la création d’une « virgule » ferroviaire.

C’est louable et la Ministre a acquiescé quant à programmer une étude de faisabilité. Sur le sujet, il aurait été important que l’association des usagers réguliers de la ligne ferroviaire puisse avoir la parole lors de cet échange et j’ai été surpris de leur absence, partageant avec eux leur quotidien, en qualité d’usager régulier de la ligne.

Que nous puissions nous rendre à Roissy dans les meilleures conditions, nous sommes tous d’accord et les travaux de mise en 2X2 voies de la RN2 y participent mais en attendant les études, la faisabilité de cette « virgule », chacun peut penser qu’il y aura beaucoup d’eau qui passera sous les ponts ; on parle de 100 millions, voire 150 millions d’Euros à l’heure où également, nous voulons unanimement baisser la pression fiscale, baisser les dépenses publiques. Tout est question évidemment de choix, en matière de grands travaux avec le dédoublement de la RN2 de Laon à Maubeuge dans la continuité de l’axe Paris/Soissons/Laon, la réalisation du Grand Canal Seine/ Nord/ Europe…mais aussi et surtout la remise aux normes et l’amélioration de nos axes secondaires, routes, canaux et chemins de fer, longtemps laissés en désuétude.

Et en attendant, cela ne répond pas aux problèmes du quotidien :

Le premier train pour Paris est à 5H36, retour du boulot sur l’horaire le plus fréquenté, 17H34 Gare du Nord, avec arrivée à Soissons à 18H39 et on voyage souvent debout jusque Crépy-en-Valois ; soit, voyage compris, une amplitude de temps de travail de prés de 13H00 ; voilà le quotidien des gens que je côtoie et je vous assure, il faut bien du courage. En attendant, beaucoup n’ont pas attendu les solutions d’avenir (réalisables ou pas) qu’on leur propose, le covoiturage s’est développé, on prend la navette avec le bus Goëlys 701 à Dammartin pour Roissy.

Mais, le bon sens, tout de même, je le répète, c’est surtout de créer du travail sur nos territoires !

Cela épargnerait beaucoup de fatigue, améliorerait la qualité de vie, sans compter les économies sur le trajet de nos concitoyens. (à ce propos, en aparté, le fait de payer le Pass Navigo pour Paris pour la portion Dammartin / Paris et l’abonnement du Train sur cette même ligne fait que l’usager paye deux fois cette portion de trajet, c’est ce que l’on m’a dit dans le train et je remonterai la question à la Région et à la direction de la SNCF).

C’est pourquoi, la décision du Gouvernement avec l’appui des Députés de la Majorité a permis notamment à Soissons de bénéficier du dispositif « Coeur de Ville » et du dispositif Emplois Francs en direction des Quartiers Politique de la ville (QPV) pour Saint Crépin, Presles et Chevreux pour dynamiser l’attractivité et l’emploi de notre bassin de vie. Beaucoup reste encore à faire.

Et mes remerciements vont en premier lieu aux entreprises, les TPE et PME qui créent de l’emploi parce qu’un emploi, c’est faire vivre une famille !

Car la clé de nos problèmes passe par l’emploi et nous le savons, la grande injustice sociale, c’est le chômage. Or si nous ne travaillons pas ensemble, collectivités territoriales, institutions, organismes de formation, entreprises, nos chances seront moindres et notre jeunesse continuera de partir vers d’autres bassins de vie pour s’assurer d’un meilleur avenir.

C’est sur cet axe qu’il faut travailler prioritairement en développant les filières d’apprentissage en adéquation entre l’offre et la demande, en favorisant l’alternance, en développant la formation professionnelle à tout âge.