En ce jour solennel, à travers la naissance de l’assemblée parlementaire franco-allemande, mes pensées vont vers ceux qui ont été pionniers de la création de l’Europe, avec patience, courage, volonté et détermination, confiance et fraternité. En effet, ce lien franco-allemand est indissociable de l’Europe et de nos partenaires et amis de l’ensemble des pays qui composent l’Europe. Mes pensées vont particulièrement vers Jean Monnet et Robert Schuman, qui ont, avec leurs homologues européens, bâti une Europe de paix, de liberté, de progrès et de prospérité malgré les embûches, les difficultés et les crises.

« J’ai toujours pensé que l’Europe se ferait dans les crises et qu’elle serait la somme des solutions qu’on apporterait à ces crises » Jean Monnet.

C’est dans ce sillon que notre assemblée s’inscrira: se mettre d’accord, au-delà des positions partisanes, proposer et décider ensemble dans le cadre d’une convergence d’idées, en confiance.